Astier Demarest - Matières Premières Aromatiques

Les actualités Astier Demarest

Retrouvez régulièrement toutes nos actualités.

Une nouvelle collaboratrice chez Astier Demarest

Astier Demarest renforce son service commercial ...
Ajouté le 25/09/2018 - Lire la suite >>

DRT : réorganisation de l’actionnariat

Ardian entre en négociations exclusives en vue de l’acquisition d’une participation majoritaire...
Ajouté le 30/11/2017 - Lire la suite >>

Astier Demarest adhère à GRASSE EXPERTISE®

Contribuer à l’amélioration et au rayonnement des savoir-faire du Pays Grassois ...
Ajouté le 28/11/2017 - Lire la suite >>

Nos Partenaires

Faire connaître nos partenaires, leur spécificité, c'est aussi notre rôle. Nous nous faisons l'écho de leur actualité.

SIMONE GATTO, ITALIE
Les plus beaux fruits de Sicile et Calabre
“  Fondée en 1926, cette entreprise, toujours familiale, fabrique et commercialise des produits issus d’agrumes, exclusivement récoltés en Calabre... ”
>> Lire la suite...
ANTHEA AROMATICS, INDE
Tournée vers l'innovation
“  Fondée en 1991 à Mumbaï, Anthea Aromatics est une société familiale. Elle produit principalement pour l’industrie des parfums et... ”
>> Lire la suite...
RUGOFARM, BURUNDI
Une filière équitable pour le patchouli
“  La société RUGOFARM conduit au Burundi un projet pour le développement d’une filière de production d’huiles essentielles. Il est... ”
>> Lire la suite...
Tous Nos Partenaires

Accueil > Nos actualités


Actualités : Fleur d’oranger Tunisie

Ajouté le : 25/04/2016

Le climat perturbé compromet la récolte

La récolte commencée fin mars, une dizaine de jours plus tôt en raison d’un climat relativement chaud pendant les mois de février et mars, s’achève.
A la suite des perturbations climatiques (un hiver doux qui a altéré le cycle normal du bigaradier, puis la sécheresse, un vent très fort et des pluies pendant la cueillette), la récolte est en baisse de 25 % environ par rapport à celle de 2015 et aux prévisions faites pour cette année.
La production totale en Tunisie est estimée entre 1 150 et 1 200 tonnes, dont environ 800 tonnes pour l’industrie.
En raison d’une demande assez forte, le prix de la fleur n’a pas cessé de monter au cours de la cueillette pour atteindre 60 % environ d’augmentation par rapport à la récolte précédente.

Tous nos actualités :